Je me suis longtemps demandé si j'allais faire ce billet ou non, mais je me suis dit que nombreux sont ceux qui seront à la recherche pour cet été d'une chambre d'hôte de charme pour passer quelques jours de repos bien mérités. Alors voilà, ce que j'ai vécu au cours de mon escapade dans le Calvados à Trouville-sur-mer (je vous rassure quand même qu'il y a des endroits très bien dans ce département) :

P6190070

La chambre d'hôtes au bord de la mer était une HORREUR ...poussiéreuse (1cm de moutons sous le lit et sur les appliques), sale (crasse dans la salle de bains), les draps douteux (début de moisissure, cheveux) et le pire dans tout ça, c'est que la maison penchait vers la mer d'une façon incroyable, tous les sols vous attiraient vers la falaise (il y avait des cales au pied du lit d'environ 10cm pour le remettre à niveau!!). Je n'ai jamais vu cela de ma vie !! Nous étions au dernier étage et quand nous descendions les marches, on avait l'impression de monter plutôt que de descendre. Toutes les fenêtres qui étaient à l'arrière étaient condamnées pour ne pas qu'elles s'ouvrent toutes seules ! Des cales étaient placées sous les portes pour les maintenir ouvertes. Impossible de fermer la chambre à clef (la porte d'entrée ne fermait pas !!!) Et quelle humidité ...les papiers se décollaient et les plafonds étaient complètement auréolés !! Dans le descriptif, il était annoncé une rénovation en 2004 ...je cherche encore où ils ont pu faire des travaux !! peut-être sur la boite aux lettres et encore je ne suis pas sure car il y avait un nid d'oiseaux dedans !!! Bref ...cette maison me faisait penser à 'Psychose' de hitchcock  avec une pointe d'Agatha Christie pour sa déco style anglaise (j'ai dit 'style' car c'était loin d'être romantique)

Et pour clore le dossier du pire, après le musée des horreurs, nous avions décidés d'aller sur la plage qui se trouvait en contrebas et nous devions accéder par un chemin public abrupte et glissant. J'étais devant mon mari et Yvan à 50 mètres d'eux et je fus confondue avec un exhibitionniste !! Enervée, j'ai appelé Laurent et le type s'est recouvert et quand je lui ai dit que c'était un malade...il m'a répondu qu'il n'était pas le seul, qu'il y avait du monde en bas sur la plage !!!!??? Nous avons donc fait demi tour et nous l'avons recroisé mais cette fois-ci en voiture et comme la route qui longeait la mer, était un cul de sac, il a fait son demi tour en trombe et nous a foncé dessus avec sa voiture !!! J'ai juste eu le temps (sentant le danger) de dire à Laurent de prendre Yvan dans les bras et de foncer sur le bas côté !!! Nous avons eu chaud mais les émotions étaient des plus vives...j'ai juste eu le temps de noter la plaque d'immatriculation pour le reporter immédiatement à la Police par téléphone.

Le lendemain, après de sacrés troubles du sommeil et un petit déjeuner douteux (la bouteille de lait avait le goulot plein de lait séché et des traces de rouge à lèvre dessus), j'ai décidé d'aller à Deauville pour porter plainte contre cet individu au commissariat ...2 heures d'interrogation et l'affaire était bouclée !  Quand nous sommes retournés dans la chambre d'hôte, mon cœur s'est retourné et nous avons décidé de quitter l'endroit le plus rapidement possible, la dame était en course mais je lui avais préparé son chèque au cas ou nous la rencontrions dans notre précipitation. Ce fut le cas/...mais je n'avais pas envie de m'éterniser dans les explications...j'ai décidé donc de lui faire un petit mensonge et que nous devions aller rejoindre la famille le plus rapidement possible.

Nous avons trouvé un hôtel sur le port de Deauville ...et avons fini notre escapade ainsi ...avec cette impression de lassitude et encore plus fatigués qu'à notre arrivée. Le lendemain, le commissariat m'a appelé pour me signaler que l'individu était sous les verrous et qu'il avait avoué. Il risque une peine de 1 an de prison et une amende de 1500 euros.

Le seul bon souvenir que j'en garderai, sera le 'fantastique' coucher de soleil auquel j'ai assisté depuis ma terrible chambre et les fruits de mer dévorés.

En conclusion, si vous décidez de réserver une chambre d'hôtes, contrôlez s'il y a des références comme 'gîtes de France'  avec épis ou si l'office de Tourisme du coin a de bonnes appréciations sur l'endroit.  Ne vous fiez jamais aux photos et aux sites internet qui hébergent contre quelques deniers ce genre de chambres d'hôtes qui n'auront jamais la possibilité de rentrer dans des guides spécialisés ou dans le cadre des 'gîtes de France'. Donc méfiance !

P6190075

Et le meilleur pour la fin faim ...

Heureusement, j'ai eu la joie (pendant ce séjour) de dénicher un EXCELLENT petit restaurant (un midi en nous promenant) dans le port de Trouville tenu par un charmant couple d'anciens hôteliers, avec Sandrine à l'accueil et Jean-Pierre derrière les fourneaux. Je n'ai jamais goûté meilleures moules frites de mon existence (et je sais de quoi je parle, suis du Nord et avec la Braderie de Lille, j'ai eu une certaine expérience). Du coup, j'ai demandé à Jean Pierre s'il pouvait me préparer un plateau de fruits de mer pour le soir ...ce qu'il a fait avec grand talent. C'est une petite crêperie qui ne paye pas de mine (par rapport aux restaurants qui se la pètent dans le quartier et qui sont plus une arnaque qu'une aubaine) mais on y mange divinement bien et surtout tous les produits sont frais et sont sélectionnés avec soin par Jean-Pierre quand il fait son marché. Une excellente viande, des frites maison (au passage, marre de manger des frites surgelées), des desserts à tomber par terre, bref, tous les deux nous ont remontés le moral avec leur cuisine familiale et cet accueil très amical. Je ne peux pas résister à vous donner leur adresse car ça vaut franchement le détour et le prix des menus y sont vraiment très agréables (un 1er menu complet à 11 euros). Et je suis certaine que si vous dîtes que vous venez de ma part, ils vous réserveront une attention toute particulière :

La Bolée Normande

1, rue Durand Couyère
14360 Trouville sur mer

C'est une petite rue qui monte sur la droite face à l'ancienne halle aux poissons (en travaux) sur le boulevard Fernand Moureaux quand on va vers le Casino.

Et puis avec Yvan ...on s'est accordé du bon temps sur la plage ...je me suis replongée dans la construction des châteaux de sable pour mon plus grand bonheur ...mais chut...il ne faut pas le colporter ...à 35 ans mais je le trouve beau mon château !

P6210146